Écologie Elections Énergie Evènements

31 mars : rencontre des Jours Heureux sur l’énergie à Lussac les Châteaux

Le 31 mars, à 18h à Lussac les Châteaux, salle des fêtes Michel Maupin, aura lieu une nouvelle rencontre des Jours Heureux sur le thème de l’énergie. Seront présent·e·s Valérie Gonçalves, responsable du secteur énergie du PCF et Julien Lambert, responsable syndical national aux enjeux industriels. Les chef·fe·s de file du PCF dans la troisième circonscription de la Vienne seront également présent·e·s.

Pour relever le défi du réchauffement climatique, la décarbonation de la production et de la consommation énergétiques occupe une place déterminante.

Aujourd’hui, la gigantesque augmentation des prix de l’énergie, y compris de l’électricité, démontre la malfaisance extrême de la dictature des logiques de marché dans un secteur dont l’objectif devrait être de répondre à des besoins de première nécessité.

Nous affirmons plus que jamais que l’énergie doit relever du service public.

Dans le programme de la France des Jours Heureux :

Un mix énergétique 100 % public et 100 % décarboné

  • pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2040
  • avec une forte croissance de la production électrique par des investissements dans le renouvelable et le nucléaire

Un pôle public de l’énergie

  • constitué des grandes entreprises et centres de recherche dont Total, le CEA… et organisé autour d’EDF et Engie qui seront renationalisées.
  • pour une planification énergétique et un réseau national de distribution
  • pour garantir l’accès à l’énergie et le développement équilibré des territoires, la relocalisation des production

Baisser immédiatement les tarifs de l’énergie

  • TVA à 5,5 % sur les consommations
  • interdiction des coupures d’énergie
  • Bénéfices du CAC40 au service d’un plan « pouvoir d’achat » : zéro dividendes pour les actionnaires !

Les immenses défis écologiques auxquels l’humanité doit faire face sont liés aux dégâts engendrés par les logiques de rentabilité financière et de profit qui dominent la planète. C’est le système capitaliste lui-même qui n’est plus soutenable, ni écologiquement, ni socialement.

Venez en débattre !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.